Skip to content

L’actualité qui mérite votre attention

Une nouvelle Constitution a été adoptée en Tunisie. Quels en sont les enjeux?

Faits: En Tunisie, les minorités religieuses et les défenseurs des droits de l’Homme sont soulagés. La nouvelle Constitution, adoptée le 26 janvier, n’accorde plus de place à la charia, et les enseignements de Mahomet ne sont pas reconnus comme source de loi. Par contre, l’islam demeure religion d’Etat.

Enjeux: Deux aspects inquiètent la Ligue tunisienne des Droits de l’homme et les Tunisiens qui se sont tournés vers la foi chrétienne: la Constitution spécifie que l’Etat est «protecteur du sacré» et «garant de la religion». Ces notions pourraient générer des interprétations dangereuses de la citoyenneté et de la liberté.

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – mars 2014

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité