Skip to content

La longue route d’un homophile

© Alliance Presse
Voilà un témoignage cash et sans tabou. Kai, en crise d’identité, s’est laissé entraîner dans le monde de l’homosexualité. Aujoud’hui, il a trouvé un chemin de réconciliation et de reconstruction.
Joël Reymond

«Je me souviens bien de ce que j’ai ressenti la nuit où j’ai basculé dans l’homosexualité. C’était fort, inattendu et surprenant». Ce soir-là, Kai erre comme une âme en peine dans un parc de Genève. Il vient de brûler le travail de longues années de recherches embrassant la spiritualité, la philosophie, la psychologie, etc. «Je n’aboutissais pas, mes questions restaient sans réponse, personne ne me comprenait». En y mettant le feu, Kai voit aussi sa vie dans les flammes. «Dieu était mort pour moi.»

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité