Skip to content

Pas simple de prier pour les autorités

© Alliance Presse
La Bible nous appelle à prier pour nos autorités. Doit-on persévérer même lorsqu’elles bafouent les positions chrétiennes?
Eric Denimal

Souvenir d’enfance… Dans une colonie de vacances dirigée par des religieuses, on nous invite à prier, le soir, au pied du lit. Un camarade de chambrée prie pour le général de Gaulle! Un autre réagit aussitôt: «Non mais ça va pas!». Depuis, j’ai bien intégré qu’il faut prier pour les autorités et pour ceux qui nous gouvernent.
Facile à dire. Mais lorsque l’on n’est pas d’accord avec le gouvernement et ses orientations, comment faire? Les Psaumes d’imprécations du style «Délivre-moi de mes adversaires» sont-ils légitimes? Lorsque les chrétiens sont sous des régimes oppressifs, quel est le sens de leur intercession? Faut-il accepter les situations sous prétexte que Dieu sait ce qu’il fait et qu’il conduit l’Histoire? Faut-il supporter l’oppression ou les pressions en se disant que Dieu châtie bien ceux qu’il aime? Ou faut-il discerner des leçons?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité