Skip to content

Le dialogue, priorité du nouveau président de la FPF

© Alliance Presse
François Clavairoly prendra la tête de la Fédération protestante de France le 1er octobre. Il souligne l’importance d’un dialogue au sein de la FPF, avec les autres confessions et religions, ainsi qu’avec la société française.
Christian Willi

Au vu de votre parcours, n’étiez-vous pas «prédestiné» à œuvrer à la tête de la FPF ?
Le ministère pastoral m’a toujours conduit au dialogue avec les partenaires de l’Eglise réformée, de laquelle je suis issu. La présidence de la FPF s’inscrit dans une forme de continuité. Dans le passé, j’ai rencontré les luthériens et j’ai été engagé dans le dialogue avec les baptistes et les anglicans. Je me réjouis de le poursuivre avec les évangéliques, que je connais moins mais que je découvre.
Au-delà du protestantisme, je préside depuis quelques années la commission de dialogue avec le judaïsme, où sont représentées la diversité du protestantisme et celle du judaïsme.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

La table ronde «Aimer son prochain, comme Christ l’aime» animée par Pierre Jova(en bas à droite) avec (de haut en bas) Monseigneur Benoit de Sinety, Luc Maroni et Joël Prohin

100% en ligne, le CEIA a cartonné

Les 23 et 24 novembre derniers ont réuni de nombreux participants autour de sujets variés et actuels: un succès qui pousse le comité d’organisation du CEIA à envisager une formule hybride à l’avenir.

Publicité