Skip to content

Le Saint-Esprit, Dieu oublié et sous-estimé

© Alliance Presse
Il existe un énorme fossé entre ce que nous lisons sur le Saint-Esprit dans la Bible et la manière dont nous fonctionnons . La période de la Pentecôte est propice à entendre l’interpellation lancée par Francis Chan dans son dernier livre.
Sandrine Roulet

Nous avons oublié le Saint-Esprit. C’est le constat de Francis Chan dans Le Dieu oublié (éd. BLF). Selon le pasteur, la lueur de l’Eglise occidentale vacille. Et au lieu de répondre aux enjeux de la société de manière pertinente, les chrétiens ressemblent bien souvent au monde. «Quelque chose» leur manque et l’insatisfaction amène certains à se détourner de l’Eglise ou de la Bible: «Ce “quelque chose” est en réalité quelqu’un: le Saint-Esprit. Sans lui, les gens agissent par leurs propres forces et n’obtiennent que des résultats à taille humaine. Sans lui, l’Eglise n’a pas la puissance nécessaire pour faire la différence dans ce monde». Il est temps de redonner à l’Esprit la place qui lui revient.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité