Skip to content

Mali: Il a dû fuir avec sa famille

© Alliance Presse
Une fois converti au christianisme, le Malien Mohamed a eu à cœur de partager sa foi autour de lui. Il est devenu pasteur. Même si l’arrivée des islamistes l’a obligé à la fuite, il demeure confiant en Dieu.
Jérémie Cavin

«Nous savons que toutes les rébellions au Mali, à l’instar du “printemps arabe”, visent à faire disparaître l’Eglise». Pasteur malien, Mohamed passe par des temps mouvementés. Mais sa foi en Dieu lui donne la détermination et la confiance dont il a besoin. On pourrait dire qu’il en a vu d’autres…
Né dans une famille musulmane, il a été envoyé dès son plus jeune âge auprès d’un marabout, pour réciter les sourates du Coran et apprendre l’alphabet. «Mais ses réponses ne m’ont jamais satisfait: il me donnait une liste de choses à faire pour espérer le salut, mais ajoutait qu’Allah sauve et égare qui il veut». Alors quand il a entendu des chrétiens parler de pardon des péchés, de relation avec Dieu et de vie éternelle, sa curiosité a été titillée. Plus que cela, même.
Il s’est mis à lire le Nouveau Testament et les traités reçus à cette occasion. «Après deux ans, j’ai eu foi en les déclarations de la Bible, notamment ce verset: “Tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu” (Rom. 3, 23)». Mohamed savait pourtant que cette décision impliquerait des persécutions.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité