Skip to content

Quand prémillénarisme rime avec pessimisme

© Alliance Presse
Jean-Pierre Graber, ancien parlementaire suisse et auteur de «Les périls totalitaires en Occident» (éd. Pensée universelle) considère que notre interprétation des écrits eschatologiques influence notre vision du monde.

A ne considérer que les trajectoires de nos sociétés, l’avenir de notre monde se pare de teintes à la fois chatoyantes et très sombres. Les progrès scientifiques et les avancées technologiques impressionnent. Les graves maladies tuent toujours moins souvent et moins vite. L’espérance de vie ne cesse de croître. Les communications de tous ordres sont toujours plus rapides. L’accès généralisé aux précieuses connaissances vulgarisées s’étend prodigieusement. Certaines injustices semblent susciter davantage de réprobation qu’autrefois. Tout cela indique la voie d’un progrès.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité