Skip to content

Nous sommes tous dopés

© Alliance Presse
L’affaire Lance Armstrong a fait grand bruit. Mais elle n’est que la pointe de l’iceberg d’un phénomène plus général: nous vivons dans une société dopée, où Dieu n’est plus considéré que comme un «produit dopant» parmi d’autres.
Jérémie Cavin

«Le sport est un miroir de la société. Il n’est donc pas étonnant que le dopage soit devenu un fait de société». Cette analyse de Claude-Louis Gallien, vice-président de la Fédération internationale du sport universitaire, nous conduit à ce constat : la révélation du cas Lance Armstrong n’est que la pointe de l’iceberg d’un phénomène répandu non seulement dans le monde du sport, mais aussi dans le quotidien de bon nombre de nos contemporains.
Si le cas Lance Armstrong a fait parler de lui, c’est surtout parce qu’il est allé «au bout du système», selon Claude- Louis Gallien : «Travailleur et sportif hors pair, il a aussi tiré le meilleur parti financier en utilisant toutes les possibilités du dopage». Le sociologue Frédéric de Coninck y voit donc un symptôme d’une société capitaliste, dans laquelle «seul le résultat compte, tous les moyens étant bons pour y parvenir».

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

La table ronde «Aimer son prochain, comme Christ l’aime» animée par Pierre Jova(en bas à droite) avec (de haut en bas) Monseigneur Benoit de Sinety, Luc Maroni et Joël Prohin

100% en ligne, le CEIA a cartonné

Les 23 et 24 novembre derniers ont réuni de nombreux participants autour de sujets variés et actuels: un succès qui pousse le comité d’organisation du CEIA à envisager une formule hybride à l’avenir.

Publicité