Skip to content

«Même pas peur» ou quand l’école initie les enfants à l’occultisme

© Alliance Presse
Une lecture obligatoire pour les jeunes enfants fait bondir parents et enseignants, dégoûtés par les valeurs véhiculées.
Sandrine Roulet

Depuis quelques mois, un nombre croissant de parents chrétiens du canton de Vaud s’élèvent contre le livre Même pas peur (éd. Magnard). Il fait officiellement partie depuis la dernière rentrée de la liste des lectures obligatoires de tous les cantons pour les élèves de première et deuxième primaire. Ce texte d’Evelyne Reberg raconte comment Irella, fillette de sept ans, est initiée par sa mère au vampirisme. La morale est donnée à la fin: «Comme ils sont bêtes les humains, comme ils sont peureux.»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ici avec son épouse Magda.

Il était une foi… André Trocmé

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ses mots...

Publicité