Skip to content

Un bel été sportif en perspective!

Découvrez notre édito de l'été.
Jérémie Cavin

Question pour un champion: qu’est-ce qui peut nous transporter de la plus folle extase au désarroi le plus extrême en une poignée de secondes? Le sport, bien entendu, avec le flot ininterrompu d’émotions par lesquelles il fait passer tout fan qui se respecte. A cet égard, l’été 2012 promet de belles poussées d’adrénaline dans le monde entier, avec, à l’affiche, les quatre événements majeurs que sont l’Euro 2012, les Jeux Olympiques, le Tour de France et le tournoi de Wimbledon. A elle seule, la cérémonie d’ouverture des JO devrait mobiliser des milliards de téléspectateurs. C’est dire…
Au-delà des traditionnels «Le sport est pourri par le fric», «Ils sont tous dopés» ou «Ce sont toujours les mêmes qui gagnent», des clichés qui ont la vie dure au Café du Commerce, des événements sportifs de cette ampleur constituent un excellent tramplin pour l’évangélisation (pages 18-19) et posent d’intéressantes questions en rapport avec la foi. La première: suis-je pris de la même passion pour la recherche de la gloire de Dieu que pour les résultats de Roger Federer? A l’instar de mon équipe de football favorite, Dieu peut-il compter sur mon soutien indéfectible? Souvent, les adeptes de sport ont le chic pour ne parler que de ça: «Ah, pourquoi a-t-il manqué son penalty?». «Imagine-toi: Usain Bolt a gagné pour un seul petit centième!». Quand on est passionné, difficile de se taire…
La soif de victoire de ces sportifs et leur travail persévérant tout au long de l’année nous rappellent aussi ces allégories bibliques nous invitant à traiter durement notre corps et à courir pour remporter le prix. Dans un monde abreuvé de mauvaises nouvelles, dont le Christianisme Aujourd’hui s’est aussi fait le relais, l’optique du prix céleste, médaille d’or par excellence, nous encourage à la ténacité. Voilà pourquoi nous vous proposons cinq activités pour les vacances (pages 22-23), censées vous motiver à regarder à notre grand Dieu, afin de voir votre vie et le monde qui vous entoure d’une manière renouvelée et pleine d’espérance.
Alors pourquoi ne pas joindre l’utile à l’agréable, en profitant de ces grandes fêtes sportives et de cette période estivale pour se poser quelques bonnes questions existentielles?

Jérémie Cavin

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Juillet-Août 2012

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Mai 2017 - Un Irakien marche dans les décombres de l'église Saint-Ephraïm, une église syriaque orthodoxe de Mossoul, très endommagée, des mois après que cette partie de Mossoul a été reprise à l'Etat islamique.

Pourquoi sommes-nous abandonnés?

Edito. Pâques a un lien évident avec le martyre et la persécution. Curieusement, on utilise rarement ce dernier mot pour qualifier la Passion de Jésus. Il a pourtant bel et bien été persécuté par ses…

Publicité