Skip to content

Présidentielles, le combat de coqs

La Chronique d’Hugues Not
Hugues Not

La France a un nouveau président. Euphorie pour certains et anéantissement pour d’autres. Nous ne pouvons que constater une France coupée en deux après une campagne qui n’a pas été toujours très digne. Mais ce qui a été frappant et facile à observer, c’est le flot quasi quotidien de critiques, d’insultes, de mauvaise foi partagée, de quolibets et d’invectives qui a précédé les élections. On ne cessait de parler de la grandeur de la France et de l’honneur de la République tout en traînant les uns ou les autres dans les caniveaux, à droite et à gauche d’une avenue improbable.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Mai 2017 - Un Irakien marche dans les décombres de l'église Saint-Ephraïm, une église syriaque orthodoxe de Mossoul, très endommagée, des mois après que cette partie de Mossoul a été reprise à l'Etat islamique.

Pourquoi sommes-nous abandonnés?

Edito. Pâques a un lien évident avec le martyre et la persécution. Curieusement, on utilise rarement ce dernier mot pour qualifier la Passion de Jésus. Il a pourtant bel et bien été persécuté par ses…

Publicité