Skip to content

Personne ne revient à la vie (Carte blanche)

© Alliance Presse
Chaque mois, le Christianisme Aujourd'hui ouvre sa tribune libre à un acteur du protestantisme évangélique d'expression française. L'auteur de BD Alain Auderset évoque Pâques sous un angle original.
Alain Auderset

Cool! A l’occasion des fêtes de Pâques (l’anniversaire des lapins), mes parents m’avaient permis de veiller tard avec eux.
A la télévision était diffusé un film spécial. Il relatait l’histoire d’un roi d’un autre monde qui avait de formidables pouvoirs magiques. Et il était discret, modeste. Même s’il ne souriait jamais (en tout cas dans le film), il aimait sincèrement les pires déchets et vivait parmi eux (euh, je parle des gens rejetés par la société). Il les aimait tant! Tous ses miracles étaient pour eux. «Mais, c’est qui, ce type?», ai-je demandé. «C’est une histoire vraie», m’a répondu mon père. «Pourquoi n’ai-je jamais entendu parler d’une chose pareille?». Il m’a expliqué que cela concernait Jésus.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Mai 2017 - Un Irakien marche dans les décombres de l'église Saint-Ephraïm, une église syriaque orthodoxe de Mossoul, très endommagée, des mois après que cette partie de Mossoul a été reprise à l'Etat islamique.

Pourquoi sommes-nous abandonnés?

Edito. Pâques a un lien évident avec le martyre et la persécution. Curieusement, on utilise rarement ce dernier mot pour qualifier la Passion de Jésus. Il a pourtant bel et bien été persécuté par ses…

Publicité