Skip to content

Le CNEF scelle l’unité

Fin janvier, le CNEF tiendra sa première convention. Etienne Lhermenault, son président, explique les buts de ce rassemblement et la vision qui y sera développée. Entretien.
Christian Willi

Pourquoi le CNEF doit-il ajouter une convention au calendrier déjà bien chargé des rassemblements évangéliques?
Deux raisons président à l’organisation d’une convention du CNEF: il s’agit premièrement de permettre à des responsables évangéliques de se rencontrer et de réaliser qu’ils font partie de la grande famille évangélique. Les aléas de l’histoire ont fait que de telles rencontres n’ont jamais pu avoir lieu, même sur le plan local.
L’autre raison, qui explique le choix de Paris comme ville hôte, est de créer un événement médiatique, pour montrer le visage des évangéliques.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ici avec son épouse Magda.

Il était une foi… André Trocmé

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ses mots...

Publicité