Skip to content

La Faculté Jean Calvin embarasse la Fédération protestante de France

Une faculté biblique peut-elle devenir membre de la FPF de manière indépendante ? La question vient de se poser avec la demande d'adhésion de la Faculté Jean Calvin.
Jérémie Cavin

En demandant son adhésion à la Fédération protestante de France (FPF), la Faculté Jean Calvin (FJC), à Aix-en-Provence, vient de mettre dans l’embarras la FPF. Dans une lettre du 13 octobre signée du président Claude Baty, la FPF a répondu que le Conseil de la FPF avait «longuement étudié cette question» et qu’il ne lui apparaissait «pas possible de répondre positivement et d’engager un processus d’adhésion pour une seule faculté».
Les dirigeants de la FPF ont expliqué: «Nous n’avions jamais eu de demande d’adhésion de la part des facultés, puisque des liens naturels existaient déjà de facto entre les facultés et la FPF, du fait de leur attachement à des Eglises». La FLTE, par exemple, est déjà membre du CNEF et d’autres sont dépendantes de l’ERF. La demande de la FJC est donc une première. Mais la FPF assure vouloir «poursuivre le dialogue et la réflexion». Elle dit avoir besoin de temps pour étudier cette proposition, qui pourrait concerner l’ensemble des établissements d’enseignement théologique. «C’est une question de cohérence par rapport à la suite à donner à d’autres demandes. Et nous devrons aussi étudier quel statut accorder à la Faculté si elle est acceptée.»

Jérémie Cavin

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – décembre 2011

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ici avec son épouse Magda.

Il était une foi… André Trocmé

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ses mots...

Publicité