Skip to content

Frère Luc veut faire la volonté de Dieu

© Alliance Presse
Esprit libre et créatif, Michael Lonsdale est un comédien hors pair. Récompensé par un César en 2010 pour son rôle de Frère Luc dans «Des hommes et des dieux», il a conquis le cœur de plus de quatre millions de Français, croyants et non-croyants. C’est aussi un metteur en scène et un homme de lettres, auteur de l’ouvrage «Prière» (éd. Onésime). Il y défend avec simplicité la liberté qu’il vit dans ses temps d’intimité avec Dieu.

Le film «Des hommes et des dieux» sortait en salle il y a un an. Aujourd’hui, avec du recul, que vous a t-il apporté?
Beaucoup d’émerveillement et de joie, ainsi que de nombreux témoignages reçus depuis lors: les gens m’arrêtent encore dans la rue, tant ce film a marqué les esprits. Cela ne m’était pas arrivé depuis longtemps.

Votre vie chrétienne vous a-t-elle aidé à mieux appréhender ce rôle, ce film?
Oui, cela m’a permis d’interpréter ce en quoi je crois: servir ceux que l’on aime. Avec cet homme, on est envahi par quelque chose de très spécial: c’est un saint qui a tout donné.

Publicité

Frère Luc est un homme attaché à Dieu, est-ce une personnalité qui vous inspire? Y a-t-il tant de différence entre vous deux?
Oh non, la différence est moindre! Je me suis assimilé à ce qu’il était. Avant de tourner le film, je n’ai pas voulu en savoir beaucoup à son sujet, je voulais retranscrire la profondeur, le cœur et l’amitié qu’il avait pour les autres.

Pourquoi avoir choisi de traiter du thème de la prière dans votre nouvel ouvrage?
C’est une proposition de l’éditeur, car il y a de nombreuses prières qu’on ne connaît pas très bien. Nous en avons de très belles. Elles valent la peine d’être connues; c’est le cas du «Notre Père», par exemple.

Vous considérez-vous comme un homme de prière?
Oh non! Je ne suis qu’un homme qui prie, je ne me regarde pas pour le savoir! Je prie à ma façon, quand je peux. C’est une joie de prier Dieu et de le remercier pour tous les jours que sa vie donne. Elle est très importante. Je prie partout, là où l’on n’a pas l’habitude de prier.

Vous semblez préférer la spontanéité à quelque chose de rigide et de rituel. D’ailleurs, vous allez jusqu’à partager combien la prière est devenue une vraie joie!
Oui et j’ai mis du temps pour pouvoir le vivre. J’ai appris la prière avec les catholiques charismatiques.

Y a-t-il une citation qui vous accompagne durant vos temps de prière?
Je pense à deux grandes phrases: «Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis (Jn. 15, 13)» et «Si vous ne devenez comme les petits enfants, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux (Mat. 18, 3).»

Quelle relation entretenez-vous avec Dieu?
J’essaie de faire sa volonté le mieux possible. Son plan de vie pour nous est très précis: aimer et donner le plus possible!

Propos recueillis par Christelle Bankolé

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – octobre 2011

Thèmes liés:
Sélection de livres du Christianisme Aujourd'hui du mois de mars

Livres

7 mensonges sur le célibat; Ecolos par nature, ABC de l’histoire de l’Eglise; De la convoitise à l’amour; Quand nos enfants rejettent la foi; Un médecin face à la peur de la mort... Notre sélection…

Publicité