Skip to content

L’opposition d’un enfant

Monique et Thierry Juvet, pasteur, conseillers ACC, superviseurs et médiateurs à la Montagne de prière à St-Loup, répondent à vos questions.

Notre enfant de trois ans fonctionne constamment dans le schéma de l’opposition. Il use les nerfs de ses parents à force de se montrer contrarié pour tout et rien. Dans quelle mesure est-ce lié à son caractère (auquel cas cela devrait changer avec le temps)? Selon vous, y aurait-il aussi des explications spirituelles à rechercher?
(Sonia, 39 ans)

Avant toutes choses il est bon de savoir que le développement des enfants comprend cette phase d’opposition qui se manifeste, en gros, autour des trois ans. Elle est importante, car c’est le moment où l’enfant perçoit qu’il est différent des autres (ses parents), qu’il a des idées et des envies différentes, et il le manifeste en s’opposant, parfois fortement, à son entourage.
Il faut, dès lors, trouver une ligne de conduite pour à la fois marquer la limite de l’opposition que vous acceptez, et ne pas écraser cette personnalité qui émerge. Le mieux est de se mettre bien d’accord avec son conjoint à propos des points sur lesquels vous ne transigerez pas et les points où vous êtes d’accord d’accueillir son opposition en lui laissant un espace pour exprimer ses envies à lui. Une attitude ferme, mais qui ne soit pas humiliante ni dévalorisante, est la meilleure réponse aux «non» perpétuels de l’enfant. Il est souvent utile de pouvoir se relayer lorsque l’usure vous amène à perdre patience.
Il n’y a pas d’implications spirituelles à première vue, sauf celle qui consiste à reconnaître dans cette phase l’émergence de l’individu et à prier pour que sa personnalité s’établisse selon la volonté de Dieu: le maintien d’un cadre de règles qui favorisent cette émergence est donc nécessaire, tout comme la Loi mène à la Grâce.
Si l’opposition s’installe de façon systématique dans les années qui suivent, il est alors temps de se poser d’autres questions sur le caractère ou les éventuels liens spirituels qui peuvent être en jeu.

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – octobre 2011

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité