Skip to content

Une famille hypocrite?

La chronique mensuelle d'Hugues Not, qui jette un regard doux-amer sur le protestantisme et la société.
Hugues Not

Depuis quelque temps, le paysage protestant français est en pleine évolution. Il y a des signes sympathiques à enregistrer, comme cette union d’Eglises méthodistes qui se rapprochent ensuite de la FPF. Ou ces deux grandes familles historiques – les réformés et les luthériens – qui, après plus de quarante ans de délibérations, décident de devenir une seule Eglise. On pourrait cependant regretter peut-être sa nouvelle appellation: «Eglise protestante unie de France», avec un singulier qui oublie que le protestantisme français peut exister ailleurs, mais alors désuni! La création du CNEF, qui rassemble désormais des tribus longtemps hostiles, ou pour le moins méfiantes les unes à l’égard des autres, pourrait également être perçue comme signe positif, si en même temps, on ne discernait pas une volonté de s’inscrire en face, voire contre d’autres clans.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité