Skip to content

Les nouvelles façons de faire des bébés

© Alliance Presse
Extension des dons de sperme et d’ovules, mères porteuses et sélection des embryons: trois pratiques en débat
Sandrine Roulet

«J’aimerais retrouver mon père biologique. Savoir qui il est et d’où je viens. Ma mère voulait un enfant mais pas d’homme dans sa vie», soupire Léa, vingt ans. «Moi, j’ai deux pères à la maison et je vois de temps en temps la femme qui m’a porté. Mais ce n’est pas elle ma mère biologique. C’est une donneuse anonyme», rétorque Lucas. «Et sais-tu que Julien a des problèmes avec ses parents? Ils disent qu’ils l’ont choisi pour ses gènes sans défaut et que c’est uniquement de la mauvaise volonté s’il galère à l’école!». Ce dialogue fictif pourrait devenir réalité d’ici quelques années. Le point sur les enjeux éthiques de la procréation du 21e siècle.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité