Skip to content

L’après-Moubarak inquiète les chrétiens

© Alliance Presse
Le raïs malade, sa succession prévue l’an prochain pourrait se précipiter. Les chrétiens, surveillés, n’osent pas parler
Natacha Horton

Début mars, le président égyptien Hosni Moubarak était opéré en Allemagne. Cette hospitalisation, qui n’est pas la première, a relancé les pronostics quant à sa succession. Des élections sont prévues en 2011, mais la question pourrait se poser plus tôt si sa santé se détériore.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité