Skip to content

La réconciliation est possible

Rapprocher Palestiniens et Israéliens, surtout les jeunes, pour aborder les questions qui fâchent le plus: voilà ce que met sur pied, avec succès, depuis vingt ans l’ONG chrétienne Musalaha
Natacha Horton

Yakov vient d’une banlieue juive de Nazareth. Le reste de la ville est majoritairement palestinien et sa famille n’y met guère les pieds. Lors d’un camp d’été, il se retrouve compagnon de chambrée d’un Palestinien de sa ville nommé Farid. Les deux garçons s’entendent immédiatement. Farid sert de traducteur à Yakov et ce dernier lui enseigne le russe. Ils deviennent inséparables, mettant à profit jusqu’au temps du retour en bus. Farid aura désormais un ami israélien qui viendra lui rendre visite.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité