Skip to content

Un cadre pour le prosélytisme

InfoFEF, le journal de la Fédération Evangélique de France, s’est penché sur la question du cadre juridique du prosélytisme. L’article est signé Nancy Lefèvre, juriste de la commission juridique mixte FEF/ADD. Synthèse
Natacha Horton

Selon la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’homme, principal guide sur la question du cadre donné au prosélytisme, un droit au prosélytisme existe sous le couvert de la liberté religieuse. Tout croyant a le «droit d’essayer de convaincre autrui», selon un texte de 1993. «Mais il ne doit pas abuser de ce droit au risque de tomber dans un prosélytisme abusif, irrespectueux de la liberté de conscience d’autrui», résume Nancy Lefèvre. C’est là qu’est tout l’enjeu et la nuance.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité