Skip to content

Michael W. Smith: heureux de pouvoir enfin être lui

Artiste chrétien le plus populaire de sa génération, l’Américain est passé en France et en Suisse cet été. Il évoque la sérénité de la cinquantaine, sa réticence initiale à faire des disques de louange et l’amour de Dieu
Natacha Horton

Après une carrière de plus de vingt-cinq ans, comment faites-vous pour garder une certaine fraîcheur et vous renouveler?
J’écoute beaucoup de musique. J’ai appris à me réinventer. Mais sans essayer d’être quelqu’un d’autre. Je suis bon dans certaines choses et pas si bon dans d’autres. J’ai la capacité, par exemple, de me laisser étirer, élargir, de travailler avec d’autres. Pour le prochain album, le vingt-deuxième, je travaille avec des gens avec qui je n’ai jamais travaillé.
Je ferai de la musique tant que je serai entouré par des gens qui apprécient ce que je fais. Je me sens stimulé, peut-être plus que je ne l’ai jamais été.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité