Skip to content

L’Europe, à majorité musulmane en 2040 selon l’ONU

© Famille musulmane de Belfast
La prédiction a été plus d’une fois relayée, notamment sur internet, par des chrétiens et des conservateurs sociaux. Le principal argument de cette thèse est de nature démographique: les immigrés, à 90% musulmans en Europe, ont une natalité supérieure et finiront par être majoritaires. Dans cette équation, un facteur joue cependant un rôle non négligeable: le phénomène de la sécularisation.
Joël Reymond

Le taux de fertilité combiné en Europe est de 1,38 enfants par femme, bien en-dessous des 2,1 nécessaires au remplacement des générations. Les pouvoirs publics sont conscients de ce problème aux multiples conséquences pour le fonctionnement de la société. Des trois pistes de solutions possibles, les politiques natalistes, le recul de l’âge de la retraite et l’immigration, seule la dernière est réaliste et investie.
Des leaders islamistes y voient une chance providentielle d’islamiser l’Europe sans violence, parmi eux le président libyen Mouammar Kaddhafi. Bernard Lewis, professeur à Oxford et «père des orientalistes», soutient aussi cette thèse, la hargne en moins. Un Nicolas Sarkozy serait convaincu que l’islamisation de l’Europe est inéluctable. Il l’aurait confié à Philippe de Villiers (d’après Famille chrétienne). Tous sortent la calculette pour déterminer le moment où la balance démographique basculera. Pour l’ONU, l’Europe sera à 55% musulmane en 2040, contre 5% aujourd’hui (avec l’adhésion possible de la Turquie).

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité