Skip to content

Le baptisme a quatre cent ans

© Billy Graham, le plus fameux baptiste de son siècle
Ils sont plus de 100 millions et constituent la plus grande famille protestante au monde. La cohésion de leur mouvement est leur principal défi. Les baptistes veulent profiter de leur anniversaire pour rebondir en partant de leurs fondamentaux
Xavier Tracol

En 1609, lorsque John Smyth fonde à Amsterdam la première Eglise baptiste à partir d’un groupe de réfugiés qui lisent ensemble la Bible dans l’arrière-boutique d’une boulangerie, il ancre son ecclésiologie dans sa propre expérience puritaine anglaise et dans celle des anabaptistes qu’il côtoie aux Pays-Bas: séparation d’avec l’Etat, refus du baptême des enfants, liberté de conscience et étude de la Bible furent les grandes valeurs fondatrices du baptisme. Mais en quatre cents ans, cette dénomination protestante et évangélique s’est propagée à tel point qu’elle est devenue le premier courant du protestantisme. Elle s’est diversifiée au point, où on peine parfois à définir ce qu’est aujourd’hui un baptiste. Selon les pays, l’appellation ne recouvre pas les mêmes types d’Eglises.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité