Skip to content

Richard Wurmbrand célébré à Bucarest

© Alliance Presse
Le célèbre pasteur persécuté pour sa foi aurait eu cent ans à fin mars dernier
Luc Henrist

La commémoration du centenaire de la naissance de Richard Wurmbrand (24 mars 1909 – 17 février 2001) a attiré 1300 personnes dans une des plus grandes salles de Bucarest, l’Athénaüm. Son fils Michaï, venu spécialement des Etats-Unis avec ses enfants, a retracé l’histoire de la famille, les souffrances sous la dictature communiste, la fuite à l’Ouest et l’incrédulité des Occidentaux à propos de la persécution des chrétiens en Roumanie, au point que Richard Wurmbrand devait parfois dévoiler la peau marquée de son dos. Des représentants de l’organisation qu’il a fondée («La voix des martyrs») issus de plusieurs pays étaient aussi présents. La réalisatrice Lucia Hossu a présenté son tout frais documentaire sur la vie du pasteur, affirmant que c’était la première fois que ces choses étaient présentées dans ce lieu prestigieux depuis la chute du communisme.
Pasteur luthérien d’origine juive, Richard Wurmbrand a passé quatorze ans dans les geôles, dont plusieurs en isolement total. Son livre Les sermons au cachot est un best-seller. A la surprise générale, il est arrivé en quatrième position des personnalités roumaines les plus populaires, d’après un sondage tout public réalisé l’an dernier.
Luc Henrist

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – juin 2009

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité