Skip to content

Du pain sur la planche pour les Églises en 2009

Quatre pasteurs et responsables d’union d’Églises font le bilan de leur famille d’Église et des défis qui l’attendent cette année
Natacha Horton

Matthias Bölsterli, co-responsable des Églises de jeunes ICF (International Christian Fellowship)
Quel est le principal défi de votre mouvement d’Églises?
Ce sont les locaux. Le gros de nos quarante Églises comptent entre 150 et 350 participants et elles «rament» pour trouver un lieu de réunion adapté. Seules deux en ont trouvé un.
À Genève, nous avons dû vivre le culte de Noël dans les groupes de maison, faute de salle. C’est assez typique de nos soucis actuels. Il est déjà arrivé que des centaines de personnes trouvent porte close pour n’avoir pas contrôlé le lieu de rendez-vous sur internet. On sait qu’on perd 30% des personnes à chaque déménagement.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Jésus cloué sur la croix.

Jésus a connu la solitude du martyre sur la Croix

Les personnages bibliques ont vécu la solitude. Comment s’inspirer de leur exemple pour éviter une solitude destructrice, mais supporter celle nécessaire et fructueuse? Quelques pistes avec Dany Hameau, prédicateur itinérant, auteur et enseignant à l’Institut…

Il était une foi… Anya

Dans les pays d’Asie centrale, la femme trouve et prouve sa valeur en ayant des enfants. Née au sein d’une famille baptiste originaire de Russie, dans un de ces pays issus de l’ex-Union soviétique, Anya…

Publicité