Skip to content

L’actualité qui mérite votre attention

- Beaucoup de bruit pour un flicage - Inde : crise politique sans précédent - Pasteur et malade imaginaire, acte II - Benoît XVI et la France - L’Espagne poursuit son émancipation - La conversion des Juifs toujours sensible - L’avenir à dessiner du Pakistan - Réconciliation : du politique au religieux

Beaucoup de bruit pour un flicage
Àl’heure où quantité de personnes étalent sans état d’âme leur vie privée pour accéder à la célébrité, on peut s’étonner, dans un premier temps, de la levée de boucliers à l’encontre du fichier Edvige en France. Par ailleurs, la Sécurité sociale, les assurances, les impôts, les banques ne savent-ils pas déjà beaucoup sur chaque citoyen? Avec la première version d’Edvige, un pas de plus avait pourtant été franchi. Ce projet de superfichier de police autorisait les services de la sécurité publique à collecter des informations relatives à toute personnalité «exerçant un mandat ou jouant un rôle institutionnel, économique, social ou religieux significatif». Le spectre de la discrimination religieuse planait, comme on l’a vu dans l’affaire de l’enquête avortée des Renseignements Généraux sur la religion des salariés du conseil régional Rhône-Alpes. Le gouvernement a fait marche arrière : soulagement général.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité