Skip to content

Une grosse bêtise et après ?

Entretien avec Jacques Poujol, psychothérapeute et auteur de «L’accompagnement spirituel et psychologique» (Empreinte, 2007)
Natacha Horton

Lorsque l’on essuie un gros échec personnel, par où commencer ?
La première étape est de reconnaître son échec et sa responsabilité. Aucun cheminement n’est possible si l’on ne commence pas par être honnête avec soi-même. En tant que thérapeute, l’approche de la personne est claire : il ne s’agit pas de porter un jugement moral, mais de la considérer comme une personne en souffrance. La souffrance est un signe que l’on est au coeur des choses, et non à la surface.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Témoigner en paroles et en actes

Oser témoigner de l’amour de Jésus tout en revêtant l’uniforme d’infirmier et de pompier, telle est la vision d’APPS: quand les mains se mettent au service du cœur. Notre mission divine est encore actuelle

Notre mission divine est encore actuelle

Sur le champ missionnaire, la proclamation de l’Evangile a tendance à s’effacer derrière l’urgence humanitaire; une question d’ordre originel? Parti pris. Notre mission divine est encore actuelle

Quelle formation pour quel genre de mission?

Chaque mission a sa propre vocation et ses besoins spécifiques. Avant de partir sur le terrain, une formation adéquate est requise. Mais comment bien s’équiper avant le départ? Les profils types évoluent constamment. Tour d’horizon.…

Publicité