Skip to content

Les Thobois, baptistes par vocation

Les frères André et Jules Thobois ont compté parmi les piliers du baptisme français. Leurs descendants sont moins visibles, tant la fédération s’est développée
Xavier Tracol

On ne peut lire l’histoire de la famille Thobois qu’en parallèle de l’histoire de la Fédération baptiste et plus généralement du mouvement évangélique en France. Plusieurs de ses membres ont en effet accompagné et influencé son développement.Tout commence au début du 20e siècle avec le patriarche, Jules Thobois. Sa ville d’origine est Liévin, dans le Pas-de-Calais. Jules Thobois la quitte pour le Poitou où l’attend un poste d’instituteur. Il y rencontre sa femme, une réformée qui le conduira à se convertir, lui qui venait d’une famille traditionnellement catholique. Le couple aura six enfants : Pierre, Jules, André, Daniel, Michel et Suzanne.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ici avec son épouse Magda.

Il était une foi… André Trocmé

Le 23 juin 1940, au Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire), le pasteur protestant André Trocmé est le premier responsable spirituel français à prendre position après la capitulation du maréchal Pétain devant les Nazis. Ses mots...

Publicité