Skip to content

Rija : 2e album en français

Un parcours du combattant: c’est ainsi qu’on peut définir la route qu’a pris le deuxième album en français de Rija, alias Rija Rasolondraibe, pour finalement voir le jour. L’artiste malgache, qui vit à la Chaux-de-Fonds, dans le Jura neuchâtelois, a produit un album de louange haut en couleurs :…
Natacha Horton

Un parcours du combattant: c’est ainsi qu’on peut définir la route qu’a pris le deuxième album en français de Rija, alias Rija Rasolondraibe, pour finalement voir le jour.
L’artiste malgache, qui vit à la Chaux-de-Fonds, dans le Jura neuchâtelois, a produit un album de louange haut en couleurs : des titres à la fois frais, rythmés et tout en profondeur. Mais les sept années qui se sont écoulées depuis la sortie de Quelque chose d’Éternel ont été particulièrement difficiles: «J’ai eu un problème de voix. Après un concert, j’avais une extinction pendant trois à quatre mois et ça a duré trois ans jusqu’à ce qu’on pose le bon diagnostic.
L’album a donc été reporté», explique-t-il. Les défis ne s’arrêtent pas à sa santé : réalisation de l’album laborieuse, incompréhensions au sein de l’équipe, retards, vie personnelle éprouvée. «Je pense que ce n’est pas arrivé pour rien. J’ai pris des coups. Je suis davantage conscient que je dois être vigilant dans tous les domaines. Bien sûr, on ne peut pas tout attribuer à ça, mais il y a toujours un combat lorsqu’on fait quelque chose pour Dieu», analyse l’artiste, qui vit du reste de son travail de mécanicien de précision.
–CREDIT–
D’ici et d’ailleurs
Je ne suis pas d’ici, titre phare de l’album, se veut un encouragement
: «Il parle de notre citoyenneté, de notre identité: nous vivons sur terre, mais nous appartenons au Ciel. Il y a tellement de choses difficiles ici, mais quelque chose nous attend.»
Rija nourrit deux passions: la francophonie et son pays d’origine. En décembre prochain, après des concerts en Europe et dans les Antilles, il passera un mois à tourner dans les stades des grandes villes de Madagascar à l’occasion de la sortie de son cinquième album dans sa langue d’origine.
À Mada, en effet, Rija est une star. Mais son coeur pour la francophonie est tout aussi grand. «“Je ne suis pas d’ici”», explique-t-il, «est né d’un désir de trouver une identité propre à la louange en français. Les traductions de l’anglais sont très bonnes,
mais mon coeur soupirait après quelque chose de vraiment francophone. Je suis malgache, mais en même temps, cela fait dix-sept ans que je vis en Suisse.
La francophonie est fort dans mon coeur. Je ne choisis pas entre les deux, je fais de l’un ou l’autre une priorité en fonction des temps de Dieu.»

Natacha Horton

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Septembre 2008

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité