Skip to content

L’actualité qui mérite votre attention

- L’Algérie, quel espoir? - Quelle politique de la drogue en Suisse? - La bioéthique opère son retour - Les OGM banalisés - La Chine éprouvée à 88 jours des JO - Discrimination anti-chrétienne en Angleterre - Paul et Jésus: lequel a fait lequel? - Les anglicans face à leur destin - Juifs messianiques: les tensions en recrudescence - Plus d’esclaves aujourd’hui qu’au 19e siècle

L’Algérie, quel espoir?
La situation des chrétiens en Algérie n’a pas évolué, mais de plus en plus de voix s’élèvent pour la dénoncer. Le 3 juin, le tribunal de Tiaret a prononcé des peines avec sursis à l’encontre de quatre chrétiens pour avoir «distribué de la littérature susceptible d’ébranler la foi de musulmans». Un nouveau procès s’est ouvert le 18 juin pour rejuger deux chrétiens condamnés en novembre 2007 à deux ans de prison ferme. Le procès de d’Habiba Kouider est toujours en cours. Ces six derniers mois, vingt-cinq communautés chrétiennes ont dû cesser leurs activités.
La Fédération Protestante de France, par la bouche de son président Claude Baty, a déclaré sa solidarité avec les chrétiens algériens harcelés et son agacement vis-à-vis de ceux qui trouvent anormal que des Algériens chrétiens osent témoigner publiquement de leur foi. La Fédération Romande des Églises Évangéliques a également fait connaître son soutien aux chrétiens d’Algérie. Plusieurs politiques en France et en Suisse ont également manifesté leur désapprobation, tout comme la Ligue algérienne des droits de l’homme. Combien des voix faudra-il entendre, et suffiront-elles, pour faire plier le gouvernement d’Abdelaziz Bouteflika?

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Femme médecin l'air grave regardant à travers une fenêtre

Obligés de pratiquer des avortements?

Le projet de loi adopté en première lecture le 8 octobre étend le délai pour réaliser une IVG à quatorze semaines et en supprime la clause de conscience. Une décision qui heurte les consciences. Le…

Publicité