Skip to content

La prophétie: close ou pas?

Dans le débat sur la question du prophétisme, deux courants se dessinent. D’un côté, il y a ceux qui estiment que les dons spirituels apostoliques ont disparu (ce qu’on appelle le courant cessationiste) et de l’autre, ceux qui pensent que ces dons sont toujours disponibles et qu’ils doivent continuer d’être…
Natacha Horton

Dans le débat sur la question du prophétisme, deux courants se dessinent. D’un côté, il y a ceux qui estiment que les dons spirituels apostoliques ont disparu (ce qu’on appelle le courant cessationiste) et de l’autre, ceux qui pensent que ces dons sont toujours disponibles et qu’ils doivent continuer d’être utilisés (courant charismatique ou pentecôtiste).
Le courant cessationiste avance l’argument selon lequel la prophétie n’a plus lieu d’être depuis que la Bible, avec notamment les révélations sur la fin des temps contenues dans le livre de l’Apocalypse, a été achevée. La fonction première de la prophétie était la fondation de l’Église ; les circonstances qui rendaient son existence nécessaires ont donc disparu et la prophétie n’est plus utile. La Bible est complète et le chrétien peut prendre des décisions et connaître Dieu et sa volonté en se basant sur la Parole écrite.
Au 4e siècle apr. J.-C. déjà, des enseignants et responsables d’Églises affirmaient que la puissance surnaturelle du Saint-Esprit (se manifestant par des miracles, la glossolalie et l’exercice de la prophétie) était réservée au temps dépassé des apôtres.
Le courant charismatique, quant à lui, considère que l’exercice des dons spirituels, dont la prophétie, fait partie de la vie du chrétien. Le but de la prophétie est principalement d’édifier, d’exhorter et de consoler ; elle n’est pas limitée à la fondation de l’Église, mais influence le chrétien dans sa marche spirituelle et dans ses choix. Selon les conseils de Paul, la prophétie doit être examinée, jugée, notamment à la lumière de ce qui a été écrit (autorité finale de la Bible).
Les reproches qui sont fréquemment faits au mouvement charismatique est la faillibilité de la prophétie telle qu’elle est vécue aujourd’hui. Beaucoup de chrétiens peuvent en effet se déclarer prophètes (Dieu parle directement à chacun par le Saint-Esprit). Cette manière de concevoir les choses ferait place à un certain désordre: des exhortations plutôt vagues, des prophéties qui ne s’accomplissent pas ou s’accomplissent elles-mêmes, des abus spirituels au nom de «Dieu m’a dit que», une confiance basée sur ses émotions plus qu’en les Écritures.
Certains de ces reproches sont reconnus au sein du mouvement charismatique. Mais ce dernier maintient que le don de prophétie, confié à des hommes certes faillibles, fait partie des dons donnés aux chrétiens dans le but de l’édification et est l’un des moyens utilisés par Dieu, encore aujourd’hui, pour faire connaître sa volonté aux hommes.

Natacha Horton

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Juillet-Août 2008

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Témoigner en paroles et en actes

Oser témoigner de l’amour de Jésus tout en revêtant l’uniforme d’infirmier et de pompier, telle est la vision d’APPS: quand les mains se mettent au service du cœur. Notre mission divine est encore actuelle

Notre mission divine est encore actuelle

Sur le champ missionnaire, la proclamation de l’Evangile a tendance à s’effacer derrière l’urgence humanitaire; une question d’ordre originel? Parti pris. Notre mission divine est encore actuelle

Quelle formation pour quel genre de mission?

Chaque mission a sa propre vocation et ses besoins spécifiques. Avant de partir sur le terrain, une formation adéquate est requise. Mais comment bien s’équiper avant le départ? Les profils types évoluent constamment. Tour d’horizon.…

Publicité