Skip to content

Manou en taule

«Je prie, il est là. Je pleure, il est là. Je dors, il est là. J’ai peur, il est là. Omniprésent, ce Seigneur qui ne sommeille ni ne dort». Le rappeur-prédicateur Emmanuel «Manou» Bolomik témoigne du Christ en autant de lieux où les portes lui sont ouvertes : que…
Carole Ribo

«Je prie, il est là. Je pleure, il est là. Je dors, il est là. J’ai peur, il est là. Omniprésent, ce Seigneur qui ne sommeille ni ne dort». Le rappeur-prédicateur Emmanuel «Manou»
Bolomik témoigne du Christ en autant de lieux où les portes lui sont ouvertes : que ce soit dans la rue, les établissements scolaires, les églises ou même encore les prisons.
D’origine camerounaise et basé à Pau, Manou donne «son maximum» (titre de son dernier album) qu’il soit face à un public de cinq cents personnes acquis à sa cause ou face à une quinzaine de détenus, avides de liberté, tant physique que morale et plutôt méfiants quant à la foi chrétienne.
–CREDIT–
Il se reconnaît en eux
Parce qu’il a aussi connu la haine, la violence et le rejet, Manou se sent proche des prisonniers qu’il rencontre. Il se reconnaît dans plusieurs d’entre eux avant sa rencontre avec le Christ et se réjouit de ce que ses interventions dans le milieu carcéral suscitent à chaque fois des réactions. Espoir, larmes, colère ou révolte, chaque détenu réagit à sa façon. Manou sème l’Évangile inlassablement, tantôt par le chant, tantôt par la prédication ou encore par son témoignage, manifestant la grâce et la compassion de Dieu. Sensible à leurs souffrances et leurs revendications, Manou sait trouver les mots et ne repart pas sans avoir prié avec ceux qui le souhaitent.

L’aumônier reconnaissant
Pour Michel Schulz, pasteur de l’Assemblée de Dieu de Guéret, aumônier de la Maison d’Arrêt de la ville et président de l’Association Culturelle, Sportive et Familiale de cette même Maison d’Arrêt, l’intervention de Manou correspond précisément aux besoins des plus jeunes détenus (18-30 ans). Habitués à ce style de musique, ceux-ci sont en effet plus enclins à écouter le message délivré tout en s’étonnant que le religieux puisse cohabiter avec le rap. En effet, ils sont venus assister non à un concert, mais à un culte. Dix à quinze participants ont répondu favorablement à la proposition d’obtenir gratuitement le dernier album de Manou.
Carole RIBO

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Juin 2008

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Livre ancien ouvert

Paroles de sagesse

«Alors ta lumière poindra comme l’aurore, et ta guérison germera promptement; ta justice marchera devant toi, et la gloire de l’Eternel t’accompagnera.» Esaïe 58, 8

Publicité