Skip to content

L’actualité qui mérite votre attention

- L’euthanasie légale, c’est pour demain - Témoignage pendant l’Euro : les Alémaniques modèles - Droit à l’IVG: le seuil est franchi - L’Allemagne a mal à ses vieux temples - Lakeland, nouveau pèlerinage pentecôtiste - L’affaire Al-Dura enfin close ? - Israël: décision de la Cour suprême - «Mon père, j’ai pollué» - Les religions dans le même paquet - Les Irlandais tiennent l’Europe en haleine
La rédaction

L’euthanasie légale, c’est pour demain
Une affaire d’euthanasie active en chasse l’autre : après Marie Humbert et Chantal Sébire, c’est Lydie Debaine qui a défrayé la chronique. L’isolement, en partie choisi, de cette mère qui finit par tuer sa fille atteinte d’un grave handicap, fait écho aux deux premières tragédies citées.
Mais ce qui est plus inquiétant, c’est d’abord la réaction de la justice (Marie Humbert avait bénéficié d’un non-lieu alors que Lydie Debaine a été purement acquittée) et ensuite celle des médias généralistes, qui ont manifesté une forte approbation. Beaucoup ont relayé la nouvelle vérité selon laquelle euthanasier un handicapé grave ou une personne qui souffre trop est un «acte d’amour». Quand un tel principe passe dans la conscience collective, ce n’est plus qu’une question de temps avant que la loi, les gardes-fou ne tombent.
Le lobby de la mort choisie est en train de remporter la partie.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité