Skip to content

Les Booth d’hier et d’aujourd’hui

© Alliance Presse
Plongée dans la généalogie du fondateur et premier général de l’Armée du Salut L’ossature du milieu évangélique a longtemps été faite de dynasties. Leshéritiers sont-ils toujours actifs et engagés? Que sont devenus les autres? Une manière «biblique» de lire l’histoire. Chaque mois, une famille
Natacha Horton

«L’esprit Booth, je crois que c’est avoir un caractère entreprenant, de la détermination. Une idée claire d’où on veut aller! J’ai peut-être hérité une partie de cette facette-là dans mon caractère!». Albin Mosimann, quarante-et-un ans, est la cinquième génération depuis les fondateurs de l’Armée du Salut, William et Catherine Booth.
Dans le milieu évangélique, et bien au-delà, les Booth ont marqué l’histoire. Six générations plus tard, les descendants sont comme les grains de sable de la mer ou presque, éparpillés sur cinq continents. Mais que s’est-il transmis de génération en génération dans cette famille?
Lorsqu’on descend de William Booth, a-t-on un sentiment de fierté? «Ce n’est pas une chose à laquelle je pense souvent», raconte Jessica Tursi, vingt-deux ans, de la sixième génération. Elle et sa famille sont toujours engagés dans l’Armée du Salut. «Mais je suis fière de penser que c’est mon arrière-grand-père qui a fondé ce mouvement dans lequel je me suis engagée et que j’aime beaucoup!»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

L’Evangile descend dans les rues

Alexandre et Jérémie de Pablos sont deux frères étudiants à la HET-PRO. Ils ont réalisé un documentaire qui décomplexe et vulgarise l’évangélisation. «Quand Dieu visite notre quotidien» est sorti mi-mars et est disponible sur YouTube.…

Publicité