Skip to content

Étape importante pour l’avenir du CNEF

L’assemblée générale de la FEF du 26 janvier sera un bon baromètre pour l’avenir du CNEF. Prise de température
Christian Willi

L’assemblée générale de la Fédération Évangélique de France (FEF), le 26 janvier, constituera une prise de température intéressante pour l’avenir du CNEF. Ce jour-là, les discussions porteront en effet sur le projet imaginé par les moteurs du CNEF, mais également sur l’avenir de la FEF. En effet, à l’initiative de Patrice Kaulaujan, président de l’Alliance des Églises Évangéliques indépendantes (AEEI), une contre-proposition, actuellement encore en chantier, sera présentée aux membres de la FEF.
Pour Patrice Kaulaujan, les réticences apparues ne portent pas tant sur l’existence du CNEF que sur la forme qu’il pourrait prendre (voir encadré). Les deux craintes principales concernent l’amalgame entre les courants charismatiques et non-charismatiques au sein du CNEF et la déliquescence, voire la disparition pure et simple de la FEF à terme.
–CREDIT–
La FEF menacée de disparition?
Pour la FEF peut-être davantage que pour les ADD et l’AEF, la mise en place d’un CNEF renforcé pose des questions existentielles. En effet la vocation remaniée de la FEF serait de maintenir, en tant que fédération, un espace d’échange, de communion et de travail pour les Églises d’un même courant spirituel. Pour certains membres de la FEF, le projet du CNEF remet en cause l’utilité même de leur fédération. Ses maigres prérogatives seraient en effet déjà largement couvertes par les unions d’Églises.
Clément Diedrichs, secrétaire général de la FEF, se réjouit des propositions constructives qui pourraient venir lors de l’AG de la FEF: «Elles manifestent un intérêt des unions d’Églises pour le CNEF, mais il ne faudrait pas qu’elles alourdissent le fonctionnement du CNEF». Autre regret, c’est qu’elles arrivent aussi tard.

Il faudra du temps
Les instances dirigeantes du CNEF l’ont bien compris, il faudra davantage de temps pour concrétiser la seconde étape du CNEF. Il n’est donc plus question de sa mise en place cette année. Désormais, on sait que 2008 sera une année de réflexion et de consultation, alors que 2009 verra les unions d’Églises voter. Si tout va bien, le CNEF devrait donc être opérationnel en 2010. Marcel Reutenauer, membre du bureau des CAEF, juge ce temps nécessaire pour effectuer une consultation des assemblées locales dans une question aussi stratégique.
Christian Willi

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Mars 2008


Le projet proposé par les responsables du CNEF

Présentée l’automne dernier à ses membres et mise en consultation, la proposition des responsables du CNEF consisterait à intégrer, dans le CNEF, les services de la FEF et de l’AEF qui profiteraient à l’ensemble du mouvement évangélique. Ce dernier incarnerait pleinement la vocation d’organisation faîtière des évangéliques en France à l’égard des autorités, des médias et des autres mouvements religieux. Si cette proposition était acceptée, l’AEF serait entièrement absorbée par le CNEF. Ce dernier deviendrait alors le représentant de l’Alliance Évangélique Internationale en France. En ce qui concerne la FEF, ses services qui pourraient profiter à l’ensemble des évangéliques seraient intégrés au CNEF. La FEF conserverait son rôle fédératif fidèle à la sensibilité spirituelle non-charismatique des unions d’Églises et œuvres qu’elle a toujours représentés. Mais son accent principal porterait désormais sur l’échange, la communion et des actions communes aux Églises disposant d’une base théologique commune. La FEF permettrait par exemple la poursuite d’une stratégie commune d’implantation d’Églises. Enfin, une des conditions posées par l’AEF pour se fondre dans le CNEF est l’intégration des œuvres de la FEF dans celui-ci. Sur le plan régional et local, le CNEF et la FEF tiendraient là encore des rôles bien distincts. Le premier fonctionnerait comme représentant de tous les évangéliques et le second comme plateforme de projet, de prière et de soutien mutuel propre à un courant théologique.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

La bénédiction de Jacob par Isaac, un tableau de Govert Flinck

Quiz : Ruses et coups bas bibliques

1) Jacob vole la bénédiction d’Esaü en s’habillant avec les vêtements de son frère aîné et… a) En se rasant entièrement les cheveux b) En se couvrant d’une peau de chevreau c) En imitant le…

Publicité