Skip to content

Dixième rencontre de Vision Suisse

La spiritualité peut contribuer à la résolution de problèmes de société. Le futurologue Andreas Walker (photo avec la députée PDC Elvira Bader) a défendu avec conviction cette idée lors de la dixième rencontre annuelle Vision pour la Suisse à Berne, le 3 octobre. Invitée, la présidente de la Confédération…
Andrea Vonlanthen

La spiritualité peut contribuer à la résolution de problèmes de société. Le futurologue Andreas Walker (photo avec la députée PDC Elvira Bader) a défendu avec conviction cette idée lors de la dixième rencontre annuelle Vision pour la Suisse à Berne, le 3 octobre.
Invitée, la présidente de la Confédération a brillé par son absence. Dans son allocution distribuée sous forme écrite à la soixantaine de politiciens, de responsables militaires et économiques qui étaient présents, elle a plaidé pour des religions paisibles et non fanatiques.
Le principal intervenant, Andreas Walker, s’est concentré sur le risque ou la chance que représentent les religions aujourd’hui. Dans son analyse de la situation, il a rappelé que «de facto, nous avons basculé dans une idéologie affranchie de Dieu ou d’un Dieu insignifiant. C’est devenu le paradigme absolu accepté par notre société.»
–CREDIT–
Le futurologue constate qu’aujourd’hui, c’est surtout grâce à la culture people que le religieux revient sur la scène publique. Dans ce registre «le pape Jean-Paul II n’a été supplanté que par le dalaï lama».

Il faut un «think tank» religieux
Dans une société affranchie des valeurs spirituelles, la grande question est de savoir où trouver de l’aide spirituelle. Andreas Walker a appelé de ses vœux la mise en place d’un groupe d’experts, pour permettre aux chrétiens de réfléchir à la meilleure façon d’inviter la foi chrétienne dans le débat public. «Si la religion doit participer à la résolution de problèmes, il nous faut approfondir les relations et la communication au-delà de nos enceintes d’Églises», a-t-il défendu.
Comparant la situation d’un homosexuel et d’un chrétien, Andreas Walker a critiqué l’accueil très différencié réservé à ceux qui témoignent de leur identité dans l’espace public. Il a appelé la présidente de la Confédération à accorder plus de place aux chrétiens dans le débat publique.
Ideaspektrum/Andrea Vonlanthen

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Novembre 2007

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

La bénédiction de Jacob par Isaac, un tableau de Govert Flinck

Quiz : Ruses et coups bas bibliques

1) Jacob vole la bénédiction d’Esaü en s’habillant avec les vêtements de son frère aîné et… a) En se rasant entièrement les cheveux b) En se couvrant d’une peau de chevreau c) En imitant le…

Publicité