Skip to content

Cachez ce minaret que je ne saurais voir

40000 signatures déjà récoltées contre l’édification de minarets. Mais un projet similaire au niveau cantonal (Berne) a été rejeté par deux tiers des députés
Joël Reymond

Le débat sur les minarets va poser des repères pour les droits et l’intégration des musulmans en Suisse. Avec le voile et les cimetières confessionnels (un carré de trois cents places vient d’être décidé à Lucerne), le minaret est un élément symptomatique de la présence de l’islam dans une société et de sa relation avec elle. Le carré, discret et silencieux ne pose pas problème, au contraire du minaret, visible et potentiellement bruyant, qui est combattu par une initiative fédérale.
Précisons d’emblée qu’il existe en Suisse alémanique une crispation réelle sur la question (avec des projets à l’étude dans diverses communes) ce qui n’est pas le cas de ce côté de la Sarine. Pour les uns, les minarets sont un droit inaliénable, lié à la liberté de croyance et de conscience et un signe d’intégration (sic), alors que pour les autres, il représente une concession à l’islam politique et impérialiste.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité