Skip to content

Les travers de la sexualité chez l’homme et la femme

Chez l'homme Internet est devenu le vecteur numéro un de la pornographie. Cette dernière ne menace pas seulement les jeunes, mais aussi et surtout les adultes. C’est un travers essentiellement, mais pas (ou plus) uniquement masculin. La connexion domestique à l’internet entretient et aggrave la dépendance à la pornographie: celle-ci est maintenant accessible à tout moment (plus besoin de se rendre au kiosque à journaux) et, malgré le plaisir temporaire qu’elle procure, la pornographie détruit progressivement la vraie intimité que le Créateur avait prévue pour sa créature, celle qui consiste à connaître l’autre et être connu de lui. Le harem virtuel de l’accoutumé n’exige de ce dernier aucun engagement profond et durable, ni aucune confiance réciproque, ni abandon à l’autre. En fait, au travers de ces images séduisantes, le chrétien dépendant se nourrit d’une illusion de proximité avec les êtres convoités (il confond l’amour avec le sexe) et d’une illusion de contrôle sur sa vie émotionnelle et «amoureuse». Mais il ne voit pas que ses obsessions sont de plus en plus exigeantes et qu’il finit par étouffer dans un silence honteux, voire démonisé. C’est ainsi que les dépendants se blindent intérieurement face à leurs vis-à-vis (famille chrétienne ou conjoint) et que leur double vie les mène lentement vers la destruction. --CREDIT-- Reconnaître le problème L’Évangile parle de vérité et de grâce pour les captifs, afin de les rendre libres pour Dieu. L’Église est appelée à vivre et à offrir ces deux dynamiques. La libération commence par la reconnaissance honnête et vraie de la situation devant Dieu. Ce dernier pourra alors faire fondre progressivement la crainte qui habite le dépendant de perdre la source «d’affection» qu’il avait dans les images convoitées. Il pourra aussi lui communiquer une volonté plus forte de prendre le risque de vraies relations. Il lui communiquera également un amour renouvelé pour Jésus, le «puissant libérateur», qui l’amènera à abandonner les plaisirs inférieurs. Filtres informatiques ou déconnexion totale à internet peuvent aussi être des aides pratiques pour marcher vers la libération.
Rebecca Piaget

Chez l’homme
Internet est devenu le vecteur numéro un de la pornographie. Cette dernière ne menace pas seulement les jeunes, mais aussi et surtout les adultes. C’est un travers essentiellement, mais pas (ou plus) uniquement masculin.
La connexion domestique à l’internet entretient et aggrave la dépendance à la pornographie: celle-ci est maintenant accessible à tout moment (plus besoin de se rendre au kiosque à journaux) et, malgré le plaisir temporaire qu’elle procure, la pornographie détruit progressivement la vraie intimité que le Créateur avait prévue pour sa créature, celle qui consiste à connaître l’autre et être connu de lui. Le harem virtuel de l’accoutumé n’exige de ce dernier aucun engagement profond et durable, ni aucune confiance réciproque, ni abandon à l’autre.
En fait, au travers de ces images séduisantes, le chrétien dépendant se nourrit d’une illusion de proximité avec les êtres convoités (il confond l’amour avec le sexe) et d’une illusion de contrôle sur sa vie émotionnelle et «amoureuse». Mais il ne voit pas que ses obsessions sont de plus en plus exigeantes et qu’il finit par étouffer dans un silence honteux, voire démonisé. C’est ainsi que les dépendants se blindent intérieurement face à leurs vis-à-vis (famille chrétienne ou conjoint) et que leur double vie les mène lentement vers la destruction.
–CREDIT–
Reconnaître le problème
L’Évangile parle de vérité et de grâce pour les captifs, afin de les rendre libres pour Dieu. L’Église est appelée à vivre et à offrir ces deux dynamiques.
La libération commence par la reconnaissance honnête et vraie de la situation devant Dieu. Ce dernier pourra alors faire fondre progressivement la crainte qui habite le dépendant de perdre la source «d’affection» qu’il avait dans les images convoitées. Il pourra aussi lui communiquer une volonté plus forte de prendre le risque de vraies relations. Il lui communiquera également un amour renouvelé pour Jésus, le «puissant libérateur», qui l’amènera à abandonner les plaisirs inférieurs. Filtres informatiques ou déconnexion totale à internet peuvent aussi être des aides pratiques pour marcher vers la libération.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Témoigner en paroles et en actes

Oser témoigner de l’amour de Jésus tout en revêtant l’uniforme d’infirmier et de pompier, telle est la vision d’APPS: quand les mains se mettent au service du cœur. Notre mission divine est encore actuelle

Publicité