Skip to content

Présidentielles françaises: vous avez dit intentions?

Quelques leaders d’opinion évangéliques se déclarent
Xavier Tracol

Une grande majorité des responsables évangéliques contactés par la rédaction placent l’intégrité en haut des attentes qu’ils formulent à l’égard du futur locataire de l’Élysée.
Mais le social tient également le haut du pavé. Philippe Girardet, président des EREI, considère que la priorité du prochain président reste la paix sociale et une action envers les plus pauvres, tout en les aidant à sortir de l’assistanat. «Il serait ensuite important qu’il sache faire la distinction entre une secte et une religion, pour une lutte anti-secte plus juste», ajoute-t-il, avant de rappeler la nécessité de veiller à un bon accueil de l’étranger.
De son côté, Jean-Marc Potenti partage cette préoccupation sociale. Le président des CEEF attend du futur président une capacité de rassembleur, une vision nouvelle pour une France qui doute et qui ressent de l’insécurité.
Enfin, pour Dany Hameau, président de la FEF, «restaurer une certaine éthique sociale me semble important. Le respect des valeurs judéo-chrétiennes, largement oubliées depuis les années 60, permettrait de “redécouvrir l’humain” en rétablissant de meilleures relations personnelles dans la société. Ces valeurs sont d’anciens points de repère qui ont fait leur preuve.»
–CREDIT–

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité