Skip to content

Dans les coulisses du pouvoir

Haute fonctionnaire et protestante engagée, Françoise Miquel livre un regard averti sur les blocages de l’État français et la responsabilité citoyenne

Françoise Miquel n’est pas seulement une femme dans les coulisses du pouvoir, c’est une femme dont les avis, les opinions, les perceptions et les analyses sont d’une vitalité, voire d’une violence, impressionnante. Observatrice des systèmes et des rouages de l’État, elle est souvent sans complaisance à l’égard des mensonges et des impostures.
Énarque elle-même, elle dénonce la prétention et la suffisance de l’énarquie, surtout depuis qu’elle a tenté de travailler à certains changements nécessaires avec Jean-Paul Delevoye, ministre notamment de la Réforme de l’État.
L’immobilisme des corporatismes l’afflige. «Quand vous avez une situation cristallisée, c’est que tout le monde a intérêt que rien ne change!». Encore faut-il savoir qui est ce «tout le monde». Elle développe ce point et bien d’autres, dans un livre détonnant: Une femme dans les coulisses du pouvoir (Presses de la
Renaissance).
Pour Françoise Miquel, il est urgent de défendre, de consolider l’État et de préparer les changements indispensables.
Cette détermination et cette clairvoyance surgissent d’un sentiment fort: «J’ai un besoin d’utilité sociale. Je ne cherche pas le sens de ma vie dans l’épanouissement personnel ou dans un quelconque hédonisme. Je ne sais pas faire les choses s’il n’y a pas de finalités ou alors je m’ennuie!»

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité