Skip to content

Comment intéresser les mecs à l’Église

Beaucoup de vrais hommes ne se sentent pas bien à l’Église parce ce qu’elle a engendré une culture essentiellement féminine. La réflexion provocatrice d’un auteur chrétien
Joël Reymond

Un vieux pasteur racontait cette anecdote: le paroissien qu’il visitait cet après-midi était un fermier. Après qu’il l’eut salué, ce dernier lui répondit sèchement, sans se détourner de son travail: «La patronne est à la cuisine». Les hommes et l’Église ont-il encore aujourd’hui de la peine à se comprendre?
Outre-Atlantique, le fait sociologique est reconnu et pris en compte, à témoin par exemple la génération d’auteurs qui militent pour une revalorisation de l’apport et de l’esprit masculins dans le christianisme occidental. David Murrow fait partie de ceux-ci. L’auteur de «Pourquoi les hommes détestent l’Église» (2005) et animateur du site internet churchformen.com explique le déficit d’image de l’Église auprès du mâle du XXIe siècle par son basculement dans le féminin. Elle n’offrirait plus aux hommes la promesse d’aventure, d’initiative et des débouchés pour leurs aptitudes naturelles.
–CREDIT–
David Murrow, vous dénoncez un déséquilibre multiforme dans l’Église, déséquilibre numérique et culturel. Quelles solutions proposez-vous?
Qu’est-ce qui branche les hommes chez vous? Comment communiquent-ils? Qu’est-ce qui compte pour eux? Une fois que vous avez répondu à ces questions, demandez-vous: comment faire pour que nos routines dominicales aient davantage de sens et d’attrait pour ces hommes que Dieu aime.
Dans mon livre, je propose six chapitres d’idées
pratiques.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Passionnée par le Créateur

Depuis plus d’une année, Ursula Peutot est la directrice d’A Rocha Suisse, une organisation chrétienne de conservation de la nature: une femme passionnée par la nature et par Dieu. Entretien.

Publicité