Skip to content

30 ans d’écoute de la souffrance

Depuis trente ans, Christiane-Marie Alenet répond au 01 43 70 69 26. SOS Espoir, dont elle est la cofondatrice, lui permet de dialoguer, de réconforter et de conseiller celles et ceux qui lui confient leurs maux les plus divers?: bobos de la vie, envies de suicide, révoltes, désespoirs, crises conjugales, etc. Tout est parti d’un appel ressenti par une jeune femme pas encore trentenaire. Christiane-Marie Alenet était confrontée à une situation familiale difficile. «À l’époque», se souvient-elle, «c’est comme si Dieu me disait: “Tu ne comprends pas le chemin par lequel tu passes aujourd’hui, mais un jour tu comprendras"». C’est en lisant un article sur une permanence téléphonique dans un magazine chrétien qu’elle comprend et décide de lancer SOS Espoir avec une amie. --CREDIT--
Christian Willi

Depuis trente ans, Christiane-Marie Alenet répond au 01 43 70 69 26. SOS Espoir, dont elle est la cofondatrice, lui permet de dialoguer, de réconforter et de conseiller celles et ceux qui lui confient leurs maux les plus divers?: bobos de la vie, envies de suicide, révoltes, désespoirs, crises conjugales, etc.
Tout est parti d’un appel ressenti par une jeune femme pas encore trentenaire.
Christiane-Marie Alenet était confrontée à une situation familiale difficile. «À l’époque», se souvient-elle, «c’est comme si Dieu me disait: “Tu ne comprends pas le chemin par lequel tu passes aujourd’hui, mais un jour tu comprendras »». C’est en lisant un article sur une permanence téléphonique dans un magazine chrétien qu’elle comprend et décide de lancer SOS Espoir avec une amie.
–CREDIT–

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Lygon Stevens

Il était une foi… Lygon Stevens

Peu avant son accident mortel, Lygon Stevens avait écrit ces mots poétiques et prometteurs: «Je suis une œuvre d’art signée de la main de Dieu. Mais elle est inachevée; en fait il vient à peine…

Publicité