Skip to content

Une Bible au sommet de l’Éverest

© Alliance Presse
Philippe Martinez, guide de montagne et pasteur, a profité de la mythique ascension pour faire plusieurs gestes spirituels

Depuis le 17 mai, une Bible trône sur le toit du monde. Guide de montagne et pasteur d’une communauté pentecôtiste, Philippe Martinez a gravi l’Éverest, une petite Bible Segond noire dans son sac.
L’«extrémité de la terre»
L’an dernier, un ami de jeunesse contacte Philippe Martinez et lui propose de servir comme guide pour une expédition de trois Français. «En priant et cherchant la volonté de Dieu, j’ai reçu la conviction qu’il me demandait d’apporter une Bible sur ce sommet», raconte-t-il.
Il comprend que la plus haute montagne du monde est une des extrémités de la terre où le Christ a envoyé ses disciples pour porter la Bonne Nouvelle. Une confirmation lui est apportée à la lecture du Psaume 95 où il est dit que «le sommet des montagnes appartient à l’Éternel».
Commencent alors des mois de préparation physique. «Il faut être capable d’enchaîner plusieurs milliers de mètres de dénivelés en un jour pour s’attaquer à une telle expédition en sécurité», explique le guide de montagne, «car à ces altitudes, l’individu ne dispose plus que de 22% de ses ressources.»

La suite à découvrir dans la version magazine ou téléchargeable du Christianisme Aujourd’hui.

Publicité

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Juillet – Août 2006

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Une femme ingénieure sur un chantier

Le changement est porteur de vie

Kathleen, Tatiana et Benjamin sont passés par un ou plusieurs changements professionnels. Adaptation et remise à niveau ont été de mise. Pour le meilleur. Témoignages.

Publicité