Skip to content

Quand l’autorité spirituelle dérape

© Alliance Presse
Le pasteur Reto Arcioni est l’auteur d’un travail de recherche sur la problématique de l’abus spirituel. Multiforme, subtil, souvent inconscient, ce dernier est fils de la crainte de l’homme et guette tout responsable spirituel
Sophie Gertsch

L’abus spirituel est une peau de banane sur laquelle peut glisser tout responsable spirituel, c’est ce qu’avance Reto Arcioni, quarante-trois ans, missionnaire et pasteur qui a rédigé un mémoire d’étude fouillé sur la question. Entretien.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité