Skip to content

Dieu et les jeunes: de bons copains?

© Alliance Presse
La religiosité des jeunes Européens? Les dernières études les montrent plus croyants que leurs devanciers. Mais leur foi est rarement intégrée dans la vie courante, et le fossé se creuse entre «non religieux» et pratiquants. De plus en plus choisie, la foi chrétienne devient aussi plus militante.

À l’échelle de l’Europe, le déclin de l’influence de l’Eglise s’observe partout dans la société. Il toucherait en particulier les jeunes. Cette constatation émanant d’un rapport sur la société irlandaise, mais qui pourrait venir de n’importe où ailleurs, corrobore une impression largement répandue. Elle est néanmoins sujette à caution. En effet, une enquête menée en France en 2003 donnait les résultats suivants?: si l’on compare les 18-24 ans aujourd’hui avec ceux d’il y a dix ans, tous les indicateurs religieux sont à la hausse. 22?% disent prier régulièrement, contre 13?% en 1994. 35% des 18-24 ans disent se reconnaître dans l’affirmation, «je recommence à croire», soit davantage que la moyenne nationale

Christianisme Aujourd'hui

Article tiré du numéro Christianisme Aujourd’hui – Juillet 2005

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez de 14 jours de consultation gratuite de nos contenus

Publicité