L'article

Vivre en solo: pour le pire et le meilleur

Vivre en solo: pour le pire et le meilleur
 
22.12.14 - De plus en plus personnes vivent seules. Comment expliquer ce changement sociologique?
Et lorsque cette solitude n’est pas choisie, comment y faire face? Analyse avec Cosette Fébrissy, psychologue clinicienne.
«Je n’aime pas les fêtes de fin d’année, je m’y sens plus seul que jamais». Ce cri du cœur de Bertrand, la soixantaine, n’est certainement pas un cas isolé. La solitude touche en effet cinq millions de Français, selon l’étude sur les Solitudes 2014 de la Fondation de France. Le pourcentage de ménages constitués d’une personne a doublé en un demi-siècle, pour atteindre 12,5%.
En Suisse, le chiffre a même triplé depuis 1970, si bien qu’il concerne près de 1,3 million de ménages.

L’individualisme conduit à la solitude
Dans son ouvrage Seule et sereine (éd. Empreintes Temps Présent), Cosette Fébrissy relève que ce phénomène est inédit dans l’Histoire et l’un des plus marquants de notre société contemporaine et urbaine. En favorisant l’isolement, la société renforce le sentiment de solitude. «Qu’elle soit volontaire ou non, la solitude est maintenant le lot d’individus de tous âges, des deux sexes, de toutes conditions. Ainsi, sous le même mot se retrouvent des situations très diverses, depuis celle engendrée par un déplacement professionnel jusqu’à celle que l’on subit après le décès de son conjoint.»
Au cours des précédents millénaires, les sociétés étaient orientées vers la transmission du patrimoine biologique, matériel, culturel et spirituel. «L’évidence de la mort et la fragilité de l’existence conduisaient l’individu à s’effacer au profit du groupe. C’est pourquoi l’idée de vivre en solo était perçue comme anormale, réservée aux seuls religieux.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 
En savoir plus

Deux façons de naviguer en solo

Comment vivre en solo? La personne seule peut appréhender sa vie de deux manières. Soit en être le simple passager, en laissant vents et marées décider de la route et de la destination, soit en être le pilote, en apprenant à lire une carte et les appareils de navigation. «Bien sûr, le pilote n’est pas le maître de toutes les tempêtes, mais il se sait armé pour y faire face de la meilleure façon et il prend le départ dans la paix de Dieu», estime Cosette Fébrissy.
(...)
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x