L'article

Vers un Moyen-Orient vidé de ses chrétiens?

Vers un Moyen-Orient vidé de ses  chrétiens?
 
25.09.12 - La situation des chrétiens au Moyen-Orient n’est pas pour rassurer, certains parlant même de la fin de la chrétienté dans cette région. D’autres préfèrent garder espoir
«Au Moyen-Orient, l’Eglise ne grandit plus. En effet, les chrétiens vivent la peur au ventre» : ce constat d’une infirmière engagée auprès des réfugiés en Jordanie durant plusieurs années résume bien les diverses observations des spécialistes de la région.
Les plus pessimistes pensent que si l’opposition aux chrétiens se poursuit, le Moyen-Orient sera purement et simplement vidé de toute présence chrétienne, à l’exception peut-être du Liban.

Les Eglises font profil bas
«Pour grandir, une Eglise doit sortir de ses murs, évangéliser», explique l’infirmière Karine Rapold, de retour en Suisse depuis trois ans. En Syrie, sous le régime de Bachar Al-Hassad, favorable à la population chrétienne, les Eglises avaient un champ d’action assez large. «Nous n’avions besoin que de deux jours pour obtenir un permis d’acheter un terrain et d’y ériger une Eglise», précise un pasteur syrien. Mais depuis que la position du maître de Damas s’est fragilisée, les chrétiens, craignant la répression, se font plus discrets.
Il faut dire que plusieurs Eglises ont été brûlées dans les quartiers d’Alep passés sous le contrôle des rebelles, selon des chrétiens syriens. L’information, difficilement vérifiable, ne surprend guère. En effet, elle ne constitue qu’une réplique de la vague d’agressions à caractère religieux qui se sont produites en Irak ou en Egypte.


Des violences constantes
Raymond Favre, de Portes Ouvertes, confirme une dégradation de la situation des chrétiens : «Ils subissent une pression constante». En Egypte, par exemple, quelque 120 familles ont subi début août une expulsion collective du village de Chachour, à une trentaine de kilomètres au sud du Caire, suite à des tensions entre musulmans et coptes. Le même phénomène s’est produit ailleurs. Plus de 3800 chrétiens ont ainsi été chassés ; leurs habitations ou entreprises ont été brûlées ou détruites.
Quand les conflits entre communautés musulmanes et chrétiennes ne sévissent pas, c’est l’absence de prise de positions politiques qui vaut aux chrétiens toutes les misères du monde. Pris entre deux feux, puisque refusant de prendre position, ils sont inévitablement considérés comme des partisans du camp adverse.

Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x