L'article

Une solution à la dette des pays démunis

Une solution à la dette des pays démunis
 
20.05.19 - Il y a vingt ans, le G8 envisageait d’annuler la dette des pays les plus pauvres. Qu’en est-il aujourd’hui?
C’était il y a vingt ans! Le 19 juin 1999, le sommet du G8 se tenait à Cologne. A l’ordre du jour de cette rencontre: la question de l’annulation de la dette des pays les plus pauvres. A cette occasion, de nombreux chrétiens se sont mobilisés. Rétrospective.


Situation internationale
Les causes de l’endettement des pays en développement remontent aux années 1960 et sont multiples. Pour Patrick Guiborat, directeur général du SEL, une ONG protestante de solidarité internationale, «prêteurs et emprunteurs partagent les responsabilités du fardeau démesuré de la dette». En effet, les premiers ont consciemment incité les dirigeants des pays du Sud, souvent corrompus, à s’endetter sans retenue; et les seconds n’ont pas toujours utilisé à bon escient les fonds reçus quand ils ne les ont pas tout simplement détournés à des fins personnelles. La situation s’est malheureusement dégradée au milieu des années 1970.
Docteur en économie appliquée, Antipas Touatam explique qu’à cette période «la conjoncture économique mondiale puis la politique d’ajustement structurel imposée aux pays en développement et la hausse des taux d’intérêt n’ont pas permis à la plupart des pays d’honorer leurs engagements». La spirale du surendettement était enclenchée!

La campagne Jubilé 2000
A la fin des années 1990, des chrétiens britanniques décident de se mobiliser car les plus pauvres sont les premières victimes de la situation. Ils lancent le mouvement Jubilé 2000. L’initiative dépasse rapidement les frontières géographiques et confessionnelles.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Istockphoto
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x