L'article

Un prix Nobel se bat contre le travail des enfants

Un prix Nobel se bat contre le travail des enfants
 
24.11.14 - Kailash Satyarthi a reçu le prix Nobel de la paix en octobre, pour son combat contre le travail des enfants. Un rappel de ce que la consommation occidentale peut impliquer.
Découvrez sur ce site les autres articles de notre dossier consacré à la consommation.
Voilà plus de trente ans que Kailash Satyarthi se bat contre le travail des enfants en Inde. Depuis 1980, il en a sauvé près de 80 000 de l’esclavage. Pas étonnant qu’il ait reçu en octobre le prix Nobel de la paix. Et pourtant, d’aucuns n’hésitent pas à le considérer comme un grain de sable dans le rouage de la consommation.
Au cours des années 1990, par exemple, son action a conduit l’industrie européenne à annuler certaines commandes en Inde, et Kailash Satyarthi s’est fait des ennemis dans le monde des patrons. Ce qui lui a même valu d’être agressé physiquement. Il faut dire qu’il est allé jusqu’à organiser des raids contre des entreprises pour libérer des enfants travailleurs!

Emu par la pauvreté dès son jeune âge
Lors de l’annonce de son obtention du prix, Kailash Satyarthi a publié ces mots sur Twitter: «Ce prix est dédié aux enfants les plus marginaux, emprisonnés dans l’esclavage quelque part dans le monde. Je ne me reposerai pas avant que le travail des enfants soit éradiqué!». Il a d’ailleurs promis que chaque centime récompensant son prix Nobel irait à la lutte contre l’esclavage des enfants. Cette vocation, Kailash Satyarthi l’a reçue dès sa jeunesse. Lors de son tout premier jour d’école, il a vu, dehors, un cordonnier et son fils l’observer tristement. Ce jour-là, il a compris qu’il était promis à un avenir, alors que l’autre enfant n’avait aucun espoir, étant obligé de travailler et devant renoncer à l’école.
(...)
Lire la suite Commander ce numéro S'abonner

Alliance Presse est un groupe de presse indépendant, spécialisé dans la presse chrétienne.

Pour accomplir sa mission d'information de façon professionnelle, Alliance Presse dépend de la générosité de celles et ceux qui apprécient ses magazines et ses sites internet.

Je manifeste mon soutien à Alliance Presse en ajoutant un don de
    
 
Une faute d'orthographe, une erreur ou un abus dans les réactions: signalez-le à la rédaction.


Pas de réactions pour l'instant: soyez le premier à réagir sur cette page.

Saisir votre réaction

Se connecter/S'inscrire pour réagir
 
Crédits
Illustration/Photo: © Alliance Presse
 

Facebook
 
éditeur

Un site
d'Alliance Presse



 

x